Comment prévenir les risques ?

Comment prévenir les risques ?

Si la dépendance d’une personne âgée ne peut pas toujours être évitée, certaines mesures de prévention peuvent permettre de diminuer les risques. Dans tous les cas, il s’agit de retarder le plus possible la survenue de la dépendance et de ralentir son processus.

Observez un suivi médical régulier

Quel que soit votre âge, et plus encore à partir de 60 ans, vous devez consulter régulièrement votre médecin généraliste, faire contrôler votre vue, votre ouïe et vos dents. Bien entendu, si vous avez un problème de santé particulier, vous serez peut-être amené à consulter un spécialiste pour un suivi plus rapproché ou à effectuer des examens médicaux qui permettront de diagnostiquer et de traiter vos maux sans attendre. Il vous faudra peut-être d’ailleurs choisir (ou changer) une complémentaire santé adaptée à vos besoins.

Le savez-vous ?

L'Assurance maladie mène des actions de prévention dont vous pouvez facilement bénéficier, notamment :

  • les dépistages gratuits de certains cancers (seins, colorectal, col de l'utérus, ...),
  • Sophia, un suivi personnalisé gratuit pour les personnes diabétiques,
  • le prêt d'appareil d'auto mesure tensionnelle à votre généraliste pour diagnostiquer l'hypertension artérielle,
  • le vaccin contre la grippe gratuit pour les personnes âgées de + de 65 ans ou atteintes de certaines maladies chroniques.
Mangez équilibré

Une alimentation saine et variée favorise une bonne santé pendant toute la vie. Evitez les excès de sucres, graisses, sel, alcool, tout comme les plats préparés ou les aliments industriels qui n’ont pas d’intérêt nutritionnel. Rien ne vous empêche d’en manger de temps en temps !

En revanche, faites le plein de légumes frais, fruits de saison sans négliger les protéines (poisson, viande, volaille, tofu, œufs, ...) qui aident à préserver la masse musculaire, les féculents, pour l’énergie qu’ils vous apportent et les laitages pour le calcium.

Faites de l’exercice physique

Pratiquer une activité physique adaptée à vos goûts et à vos capacités permet d’entretenir votre musculature, de prévenir certaines maladies (ostéoporose, diabète, mal de dos, maladies cardio-vasculaires, cancer, ...) et de contribuer à votre bien être général.

Quelle activité choisir ? Si vous aimez le sport, l’idéal est de pratiquer en groupe ! Optez pour le vélo ou la natation (les sports portés ne blessent pas les articulations), le yoga ou la marche à pied. Et si le sport ne vous a jamais attiré, ne vous inquiétez pas ! Faire ses courses, son ménage ou sortir son chien sont des activités bénéfiques.

N'oubliez pas l'exercice intellectuel

Et si vous profitiez de votre temps libre pour pratiquer des activités stimulantes intellectuellement*? Cela permet de ralentir le vieillissement cérébral voire, l'apparition de certaines maladies neuro-dégénératives. Lire, faire des mots croisés, participer à un atelier d'arts plastiques ou d'informatique, jouer aux cartes ou aux échecs, visiter un musée, sortir au cinéma ou au théâtre, etc...toutes ces activités participent à la stimulation de nos neurones.
* Source : Inserm, Stimuler intellectuellement son cerveau pour mieux vieillir - Septembre 2009

Maintenez ou développez vos liens sociaux et relations familiales

Vous investir dans une association, animer ou aller à des réunions, vous occuper de vos petits-enfants, recevoir ou être invité chez vos enfants ou des amis sont autant d'occasions d'améliorer votre information, votre perception, d'avoir un moral d'acier et de diversifier votre alimentation en toute convivialité.

En complément de tout ce que vous pouvez faire au quotidien pour vous prémunir, savez-vous qu'il existe des assurances qui proposent des garanties pour favoriser la prévention de la dépendance ?

Vous cherchez une assurance dépendance ?

Protégez-vous et vos proches en cas de perte d'autonomie. Trouvez l'assurance la mieux adaptée à vos besoins et votre budget.