A qui vous adresser ?

A qui vous adresser ?
A qui vous adresser ?
    
Le médecin traitant... souvent le référent

Le médecin traitant connaît la personne en perte d'autonomie, et parfois toute la famille. En premier contact, il saura écouter et orienter en fonction de la demande, qu’il s’agisse d’établir un diagnostic médical précis, de coordonner un parcours de soins ou d’aide, ou de répondre aux interrogations.

La mairie

La mairie donne des informations sur les établissements, organismes et associations pour personnes âgées qui existent dans la ville. Elle peut orienter vers les structures suivantes :
- le Centre Communal d’Actions Sociale (CCAS)
- le Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique (CLIC)
- la Maison de l’autonomie (MDA).

Dans certaines communes tous les services sont centralisés, dans d’autres pas.

Le Centre Communal d’Actions Sociale (CCAS), un large champ d’action

Le CCAS gère :
- les aides sociales
- l’aide à domicile,
- des opérations/ateliers de prévention et d’animation pour les personnes âgées
- les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPAD).

Le Centre Local d’Information et de Coordination Gérontologique (CLIC) informe, oriente, accompagne...

CLIC, centre Apa, centre autonomie ou point Émeraude... son nom varie selon les départements.

Son objectif est de favoriser au maximum le maintien à domicile des personnes âgées en perte d'autonomie. Ainsi, la personne est informée, orientée et accompagnée dans toutes ses démarches qu'elle soit directement concerné, proche d’une personne âgée en perte d’autonomie ou dépendante ou aidant.

Comment ça marche ? Il existe des CLIC de niveau 1, 2 ou 3 dont les prestations vont de l’accueil et de l’information, au suivi personnalisé. Dans ce cas, une équipe pluridisciplinaire évalue les besoins au domicile, élabore un plan d'aide adapté, et en assure le suivi et la coordination, en lien avec les institutions, la famille et les professionnels du secteur.

Certains CLIC organisent des animations, ateliers de prévention (équilibre, mémoire, bien vieillir etc.), conférences (troubles du sommeil, maladie d'Alzheimer, nutrition, etc.) et peuvent proposer des aides aux aidants.

La Maison de l’autonomie (MDA) : tout sous le même toit !

Dans certaines mairies, le CCAS regroupe tous les services destinés aux personnes âgées en perte d’autonomie au sein de la MDA.

L’objectif est de simplifier l'accès à l’information et aux démarches avec un seul interlocuteur (la MDA) qui regroupe plusieurs pôles.

Il est également possible de contacter la Caisse de Retraite et/ou la Mutuelle de la personne pour connaître les organismes en mesure de proposer une aide (aménagement du domicile, aide ménagère, parfois courts séjours...).

Maladie d’Alzheimer ou apparentée

Adressez-vous directement la MAIA (Maison pour l’Autonomie et l’intégration des Malades d’Alzheimer). Il s’agit d’un dispositif d’accueil, d’orientation et de coordination qui repose sur une structure préexistante (CLIC, conseil général, hôpital association...). La MAIA vous apporte une réponse de proximité visant à simplifier le parcours des personnes malades et de leurs aidants, sur un territoire donné (notamment pour des situations parfois complexes).

Où vous adresser ? Médecin traitant, CCAS, CLIC, ou contactez l’association France Alzheimer la plus proche de chez vous, via le numéro unique 0 811 112 112.

DÉCOUVREZ AUSSI SUR LE SUJET :
Vous cherchez une assurance dépendance ?

Protégez-vous et vos proches en cas de perte d'autonomie. Trouvez l'assurance la mieux adaptée à vos besoins et votre budget.