Les 10 questions les plus courantes sur l'APA

Les 10 questions les plus courantes sur l'APA
  • 1. Mes revenus sont-ils trop élevés pour percevoir l'APA ?

Quel que soit le montant de vos revenus, vous pouvez demander l'APA.
Vos revenus sont pris en compte pour son calcul de sorte que les personnes qui ont de faibles revenus sont davantage aidées que celles dont les revenus sont plus confortables.

  • 2. Puis-je utiliser l'APA pour régler d'autres dépenses que celles prévues par le plan d'aide ?

Non, cela n'est pas autorisé. Vous devez régler les dépenses prévues (services à domicile ou règlement de la part dépendance de l'EHPAD) sinon vous encourez le risque que l'APA soit supprimée.

  • 3. Mon père est hospitalisé d'urgence, je ne sais pas pour combien de temps. Cela a-t-il une incidence sur le versement de l'APA ?

En cas d'hospitalisation, le président du Conseil départemental doit en être informé quelle qu'en soit la durée. Au-delà de 30 jours d'hospitalisation, l'APA est suspendue jusqu'au 1er jour du mois au cours duquel la personne n'est plus hospitalisée.

  • 4. Il paraît que ce je perçois aujourd'hui sera déduit de ma succession. Est-ce vrai ?

Faux. L'APA est la seule aide sociale à la dépendance non récupérable sur l'actif successoral (ni sur la succession, ni sur les donations que vous effectuez).

  • 5. Je rencontre des difficultés pour marcher, puis-je bénéficier de l'APA pour employer quelqu'un pour m'accompagner ?

Vous devez faire évaluer votre perte d'autonomie pour savoir si vous êtes éligible à l'APA. Seules les personnes classées en GIR de 1 à 4 sont concernées. S'il s'agit d'une marche ralentie ou un peu pénible, il est peu probable que vous obteniez un accord pour recevoir l'APA.

  • 6. J'ai souscrit une assurance dépendance. La rente viagère que je perçois est-elle à intégrer dans mes revenus pour le calcul de l'APA ?

« Les rentes viagères à condition qu'elles aient été constituées en faveur du demandeur par un ou plusieurs de ses enfants, ou lorsqu'elles ont été constituées par le demandeur lui même ou son conjoint, pour se prémunir contre le risque de perte d'autonomie.» (Source : Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits de la femme, 20 avril 2015)

  • 7. Je perçois l'APA, puis-je également percevoir l'aide ménagère ?

Non. Cette aide qui concerne une aide à domicile ou le portage des repas peut être attribuée aux personnes classées en GIR 5 et 6 qui ne peuvent pas prétendre à l'APA. Par ailleurs, si elle est versée parle département, elle est soumise à conditions de ressources

  • 8. Le montant de l'APA peut-il être revu à la baisse ?

Au moment de l'accord du conseil départemental, les modalités de révision vous sont communiquées. Le montant de l'APA est révisé régulièrement et en cas de changement ou d'évolution de votre situation.

  • 9. Je ne suis pas d'accord avec le montant de l'APA qui m'est accordé. Que faire ?

Vous disposez de deux mois pour contester la notification par lettre recommandée avec accusé de réception adressée au président de la commission APA de votre département.

  • 10. Mon mari a 55 ans et débute une maladie d'Alzheimer. Puis-je demander l'APA ?

L'APA n'est accessible qu'aux personnes de plus de 60 ans. Renseignez-vous auprès des services sociaux de votre lieu d'habitation car d'autres dispositifs existent.

Vous cherchez une assurance dépendance ?

Protégez-vous et vos proches en cas de perte d'autonomie. Trouvez l'assurance la mieux adaptée à vos besoins et votre budget.